dans , ,

Édito Sport Bikes Magazine #140

Marc Marquez

Il y a pratiquement 30 ans, mon père m’emmenait sur mon premier Grand Prix, le Grand Prix de France 1994 sur le circuit Bugatti.

J’y ai découvert un univers qui m’a fasciné et je suis resté bouche bée devant les « arrêts carbu » en haut de la Dunlop. La Honda jaune de Dirk Raudies, champion du monde 125 cm3, m’a hypnotisé. 

C’est de là que ma passion est née. J’ai commencé à collectionner de vieux magazines, vous savez, ceux qui sortaient le jeudi. Je voulais m’imprégner de cet univers et de ses acteurs. Seules les rubriques sportives m’intéressaient et lorsqu’un magazine dédié au sport a fait son apparition en kiosque, je me suis précipité pour me le procurer. Sport-Bikes est devenu la référence des mag’ racing et j’y ai un attachement tout particulier. Notamment grâce aux écrits du regretté Philippe Debarle qui, une quinzaine d’années plus tard, de- viendra un ami, mais aussi parce que j’ai eu la chance de côtoyer ceux qui y ont contribué au fil des ans comme Tommy (Marin), Diane (de Salve), Maxime (Pontreau), Jacques (Hutteau), Mat (Oxley)… 

Alors, évidemment, quand m’a été offerte l’opportunité de succéder à Maxime à la tête du magazine, j’ai foncé sans hésiter. J’ai bien conscience du défi à relever et je déploierai tous les efforts possibles pour conserver l’esprit de cette institution. La saison à venir s’annonce exaltante à bien des égards.

Tout d’abord en MotoGP où bon nombre d’histoires risquent de nous tenir en haleine, comme celle de Marc Marquez chez Gresini ou encore de Johann Zarco chez LCR, sans oublier de garder un œil aux progrès des usines japonaises qui profitent des nouvelles concessions. « Pecco » Bagnaia visera la passe de trois, mais d’autres sont bien décidés à lui voler la vedette, surtout Jorge Martin, son dauphin l’an passé, qui a une revanche à prendre. Comme d’habitude, l’imprévisibilité régnera en maître sur le MotoGP et chaque week-end réservera son lot de surprises, impossible donc de savoir qui sera en mesure de gagner. 

En WorldSBK, les cartes sont redistribuées. Alvaro Bautista tentera lui aussi de ravir le titre pour la troisième fois de suite, mais le règlement en matière de poids et ses adversaires Toprak Razgatlioglu et Jonathan Rea sur des machines différentes risquent bien de changer la physionomie de la catégorie. En EWC, le YART remet sa couronne en jeu et ils sont nombreux à la convoiter, surtout dans le camp Honda, puisque de nombreux teams ont rejoint le constructeur ailé. Enfin, en FSBK, Kenny Foray sera l’homme à battre.

La bataille n’a pas été simple l’an dernier pour le pilote BMW et conserver sa place sur le trône ne sera pas une mince affaire. Bref… tout un tas d’aventures et de sujets brûlants à suivre tout au long de la saison et que Sport-Bikes tentera de détailler au mieux grâce à l’œil aiguisé d’experts de chacune des disciplines. Maintenant, comme on dit : « il n’y a plus qu’à…» Bonne saison 2024 !

Thomas Morsellino

Commandez votre magazine Sport Bikes et démarrez la saison au quart de tour ! Rendez-vous en kiosque ou sur notre boutique en ligne.

On marque des points ?

Avatar

Rédigé par Team SB

24 Heures Motos : Record pour Nicolo Canepa

Jerez ouvre la campagne européenne