dans ,

Enea Bastianini en pôle position

En deux tours chronos, Enea Bastianini s'est offert sa deuxième pôle position en carrière.

Enea Bastianini déjà meilleur temps hier a signé la meilleure performance lors de la qualification de ce matin. C’est la deuxième pole position pour l’officiel Ducati qui a devancé Maveric Vinales (Aprilia) et Jorge Martin (Ducati)

Enea Bastianini la force tranquille

Enea Bastianini s’élancera en pôle position pour la course Sprint et le GP du Portugal. L’officiel Ducati s’est même permis de n’effectuer qu’une seule tentative pour la décrocher.

Il y avait beaucoup de tension pour cette qualification du Grand Prix du Portugal avec notamment les belles performances de Marc Marquez et Maveric Vinales réalisées hier. Qu’allait pouvoir faire le double champion du monde Francesco Bagnaia ou encore Jorge Martin que l’on trouvait un peu en demie teinte hier. Autant d’interrogation qui ont permis à Enea Bastianini de « passer sous les radars » en quelque sorte. Pourtant, l’italien semblait sur de son fait car il ne s’est contenté que d’un seul run pour aller décrocher la meilleure performance, la deuxième pôle de sa carrière,  d’une séance très spectaculaire avant de donner rendez vous pour la course sprint.

Marc Marquez chute d’entrée

Marc Marquez a chuté dès son premier run et n’a eu ensuite que deux tours pour décrocher le 7e temps. Il retrouvera sur la 3e ligne de la grille Pedro Acosta (31) et Fabio Quartararo.

Une séance qui n’a, en effet, pas manqué de rebondissement avec notamment un Marc Marquez qui est parti à la faute dès son premier tour lancé. Plutôt bien parti pour passer d’entrée sous la barre des 1’38 au tour, l’Espagnol perdait l’avant dans le dernier virage et chutait à plus de 180km/h. Reparti dans les dernière minutes de la séance le pilote Ducati Gresini va tout de même décrocher la 3e ligne de la grille avec un huitième chrono forcément en retrait de ses espérances.

Vinales et Martin sur la première ligne

Jorge Martin décroche le troisième temps des qualifications. Il s’élancera donc une ligne devant Francesco Bagnaia. Un avantage qui pourrait être très utile pour l’Espagnol.

Derrière Bastianini la surprise est venu de ne pas retrouver son coéquipier Francesco Bagnaia. En effet le double champion du monde s’est fait souffler la place sur la première ligne par Maveric Vinales et son Aprilia sous le drapeau à damiers. Mais attention avec Pecco il faut attendre les courses et rappelons qu’il s’était imposé ici même l’an passé. La victoire c’est évidement l’objectif de Maveric Vinales qui s’élancera donc deuxième. Le pilote Aprilia bien que malade semble très à son aise sur le tracé portugais sans pour autant vouloir se voir plus beau qu’il ne l’est. Son principal souci lors de la course sprint comme pour le Grand Prix sera de réussir déjà son départ. Un départ sur lequel on attendra forcément Jorge Martin et sa Ducati. L’occasion pour l’Espagnol de prendre rapidement le large sachant que Bagnaia s’élancera derrière lui. Reste que le pilote Ducati Pramac reste dans l’expectative quant au choix pneumatique.

Une 3e ligne explosive

Fabio Quartararo s’était fixé la troisième ligne de la grille comme objectif. C’est chose faite. Reste maintenant à savoir si sa Yamaha, sur la longueur d’une course, lui permettra d’aller chercher des gros points et pourquoi pas se rapprocher du top 5..

Si Martin aura le champ libre devant lui ce ne sera pas le cas des autres pilotes et notamment de Pedro Acosta, Fabio Quartararo et Marc Marquez qui s’élanceront cote à cote depuis la troisième ligne de la grille. Passé  par la Q1, Acosta n’a eu qu’une seule tentative pour réaliser son chrono. Septième c’est une place de mieux pour le jeune espagnol que sa qualification au Qatar. A ses cotés, il y aura du beau monde avec notamment Fabio Quartararo au guidon d’une Yamaha qui limite les dégâts sur le tracé de l’Algarve. De là à dire que tout va mieux chez les bleus, il y a loin de la coupe aux lèvres et si Fabio apprécie le tracé portugais le résultat de ses courses donnera un aperçu plus réel des performances et surtout de la progression de la Yamaha. Notre champion du monde français et Acosta devront également se méfier de leur voisin de « palier » puisque Marc Marquez s’élancera avec eux. On ne remuera pas le couteau dans la plaie mais l’an passé l’Espagnol avait fait un sacré strike. Espérons qu’il aura digéré la déception de sa qualification ratée.

Les Honda au fond du trou

Une qualification qui a mis en évidence les carences des 4 Honda 2024. En manque de motricité hier, les pilotes se voulaient encore rassurants expliquant cette piètre compétitivité par la saleté de la piste et s’attendait à faire un bon en avant aujourd’hui avec des conditions de piste plus favorables. Il n’en a rien été puisque les 4 pilotes LCR et HRC se retrouvent aux 4 dernières places de la grille de départ. Un cas de figure que l’on avait jamais connu auparavant. Autant dire qu’il ne faut pas s’attendre à des miracles à la régulière sur la suite de ce deuxième rendez vous de la saison pour les pilotes du premier constructeur mondial. Si l’on veut vraiment trouver du positif du coté de chez Honda on dira qu’encore une fois Johann Zarco mène le quatuor. Pas sur que notre tricolore s’en contente…..

On marque des points ?

Avatar

Rédigé par Eric Célis

Enea Bastianini donne le ton

Maverick Vinales première