dans

Jorge Martin donne le ton

Jorge Martin peut avoir le sourire. Il a était le plus rapide de la première séance de l'année. Voilà qui promet MotoGP

Jorge Martin au guidon de sa Ducati Pramac a donné le ton de ce premier rendez vous de la saison. Le vice champion du monde s’est offert le meilleur chrono de la séance d’ouverture du Grand Prix du Qatar.

Jorge Martin repart de plus belle.

Changement de couleurs sur la Ducati Pramac de JOrge Martin mais pas changement de rythme. Le vice champion du monde 2023 attaque 2024 le couteau entre les dents.

S’il avait semblé un peu en retrait lors des derniers tests de pré saison sur le tracé de Losail, Jorge Martin n’a pas mis longtemps pour retrouver le sens de la marche une semaine plus tard. Le pilote Ducati Pramac a en effet été le plus rapide de la première séance d’essais libres de la saison. Parti à l’assaut du chronomètre, l’Espagnol s’est emparé du meilleur temps dans son antépénultième tour. Si bien sur cette performance est à saluer et démontre que l’Espagnol va répondre présent dès ce premier rendez vous, il est surtout urgent d’attendre puisque tous les pilotes n’ont pas forcément joué avec le chrono dans cette première séance.

Aleix Espargaro confirme la bonne forme Aprilia

Aleix Espargaro aime définitivement bien cette mouture 2024 de l’Aprilia RS GP. Deuxième temps de la première séance, il démontre que l’italienne pourrait bien être la rivale de la Ducati cette année.

Un Espagnol peut en cacher un autre dans la hiérarchie de cette première cession. Ainsi Aleix Espargaro a lui aussi fait bonne impression et confirmé le potentiel entrevu lors des essais d’avant saison des machines de Noale. Deuxième temps des essais, Espargaro a encore démontré qu’il n’avait rien perdu de son envie alors que 2024 devait être sa dernière saison. Mais plus les séances passent et moins il semble évident que l’officiel Aprilia se dirige vers la sortie. Une chose est sure cette Aprilia RSGP24 semble lui convenir à merveille si l’on en juge par les écarts creusés face à Oliviera et Vinales qui disposent tous les deux de la même machine. La deuxième séance de la journée donnera la tendance dans le clan de l’italienne.

Pedro Acosta n’en finit pas de surprendre

S’il convient de ne pas s’enflammer, Pedro Acosta va certainement nous obliger à lui trouver des qualificatifs nouveaux à chaque Grand Prix. Le champion du monde Moto 2 décroche le 3e temps.

S’il faut surtout ne pas s’emballer avec les résultats de cette première séance force est de constater que Pedro Acosta au guidon de sa Gas Gas Tech 3 n’en finit pas de surprendre. Troisième temps, le champion du monde Moto 2 a frappé une fois encore les esprits. Auteur d’une belle figure de style, l’Espagnol donne l’impression de maitriser son sujet comme s’il avait déjà plusieurs saisons à son compteur dans les rangs de la catégorie reine. Voilà qui va aussi faire du bien en terme d’exposition à la structure française Tech 3 après une campagne 2023 bien terne.

Marc Marquez n’est pas loin

Doucement mais surement Marc Marquez monte en régime. 4e de la première séance le pilote Ducati Grésini répond présent. Affaire à suivre.

L’Espagne a régné en maitre sur cette première séance de l’année avec à la quatrième place de la hiérarchie, un certain Marc Marquez. Le pilote Ducati Grésini a achevé la séance à moins de deux dixièmes du chrono de Jorge Martin et de sa Ducati GP 24. On rappellera que Marquez ne dispose que du millésime 2023. Alors faut il attendre une surprise du coté de multiple champion du monde de la catégorie dès ce week-end au Qatar ? Encore une fois il est bien trop tôt pour se risquer à un verdict définitif. On peut comme pour l’ensemble des pilotes en haut de la hiérarchie dégager une tendance qui lui semble favorable au guidon de sa nouvelle monture. Mais attention, et Bagnaia et Bastianini n’ont dit leur dernier mot. Respectivement 10e et 7e on peut s’attendre à voir les deux GP 24 remonter dans la hiérarchie.

Johann Zarco encourageant sixième

En pneu soft, Johann Zarco réalise le sixième chrono de la séance. De quoi installer une dynamique positive au sein du clan Honda LCR pour la suite du week-end ?

Si bien sur la surprise de cette première séance est venue de la performance de Pedro Acosta on peut également dire que le chrono de Johann Zarco en est une autre et de taille. En décrochant la sixième place de ces essais, le pilote Honda LCR a confirmé par l’acte ses paroles post tests dans lesquelles il disait que sa Honda avait un plus gros potentiel que la hiérarchie des essais laissait entendre. S’il fait parti des rares pilotes à avoir passé un pneu soft pour réaliser son chrono, Johann Zarco a éteint le reste de la flotte Honda.Mir et Marini les deux pilotes HRC sont relégués à 7 et 8 dixièmes, alors que Nakagami, le coéquipier du Français ferme la marche en queue de peloton à l’avant dernière place de la hiérarchie. Encore une fois restons prudents mais cela doit forcément mettre du baume au cœur du français et de son équipe Honda LCR.

Fabio Quartararo à plus d’une seconde

Paris ne s’est pas fait en un jour et le retour de la compétitivité de Yamaha non plus. Fabio Quartararo va devoir apprendre la patience en ce début de saison.

Si le clan de Johann Zarco peut afficher un large sourire, celui-ci est inexistant du coté de Fabio Quartararo. 19e de la séance le champion du monde 2021 doit mesurer le travail qui reste encore à effectuer sur sa Yamaha afin de retrouver les avants postes. Il le sait il s’en est expliqué la volonté est là, les forces vives sont toutes impliquées mais il va falloir savoir trouver la force d’être patient. Si bien sur rien est définitif dans cette hiérarchie, il serait utopique cependant de penser que Fabio puisse inverser la tendance et se retrouver en haut de la hiérarchie dans les séances suivantes. Il faudra surtout suivre sa performance en parallèle de celle de son coéquipier Alex Rins qui le devance de 4 dixièmes. Là sera certainement la vraie problématique de ce premier rendez vous de la saison pour le français ….

On marque des points ?

Avatar

Rédigé par Eric Célis

GP du Qatar : On ouvre

La pluie élément de discorde