dans ,

Marc Marquez et Honda : pour le meilleur et pour le pire

Marc Marquez Honda

Les fans et nostalgiques de l’ère Marquez chez Honda vont être ravis. Sport Bikes Magazine vous offre la retrospective d’un des mariages les plus fructueux de l’histoire du MotoGP.

2013

Marc Marquez est arrivé comme une bombe en MotoGP, selon l’un de ses rivaux. Lors de sa première course au Qatar, le jeune Espagnol de 20 ans s’est battu pour la deuxième place avec Valentino Rossi, l’idole de son enfance. Le round suivant, alors qu’il s’agissait de la première visite du MotoGP au COTA, aux États-Unis, il a décroché la pole position, la victoire et le record du tour, devenant ainsi le plus jeune poleman et le plus jeune vainqueur de tous les temps. Et cela, dès sa deuxième course au guidon d’une MotoGP ! Quelques semaines plus tard, lors des essais du GP d’Italie, il a chuté à plus de 330 km/h, mais a tout de même pris le départ de la course, s’est battu jusqu’à la deuxième place, puis est retombé. Il était clair à ce moment-là qu’il faisait preuve d’un talent et d’une bravoure comme le MotoGP n’en avait jamais vus. Bien sûr, Marc l’Impitoyable suscitait déjà la controverse. “J’aime beaucoup Marc, dé- clarait Rossi. J’aime son talent, son style et son agressivité, mais il prend trop de risques.” Cal Crutchlow n’était pas de cet avis : “Les gens s’en prennent à lui parce qu’il est le meil- leur. Qu’il soit agressif ou non, c’est comme ça.” Le rookie Marc Marquez a remporté son premier titre MotoGP lors de la finale de la saison à Valence, en battant le champion 2012 Jorge Lorenzo de quatre points. Il avait 20 ans et 265 jours, ce qui fait encore aujourd’hui de lui le plus jeune roi de la catégorie reine.

2014

Si le reste de la grille a pu penser être en difficulté en 2013, Marquez les a car- rément tous fait passer pour des seconds couteaux en 2014 en remportant les dix premières courses. Le seul autre pilote de l’ère moderne à avoir remporté dix courses d’affilée est Mick Doohan. Il ne fait aucun doute que la Honda n’était pas la meilleure moto à ce stade. En fait, elle n’a jamais été la meilleure moto. La RC213V était alors la descendante de la problématique RC212V de 800cc et présentait les mêmes difficultés de maniabilité : les pilotes très talentueux pouvaient être très rapides avec cette moto, mais ils étaient toujours au bord du gouffre lorsqu’ils tentaient de remporter la victoire. Le n°93 fut battu pour la première fois à Brno en août, mais remporta tout de même le titre à Motegi, trois courses avant la fin de la saison. Cependant, des signes de faiblesse apparaissent déjà : ses nombreuses chutes commencent à lui causer de sérieux problèmes d’épaule.

2015

Márquez aurait dû réaliser le hat-trick en remportant son troisième titre MotoGP consécutif en 2015, mais ce ne fut pas le cas. Pourquoi ? Parce que Honda s’est loupé avec son moteur. Son dernier V4 dégageait un couple agressif, en plus d’un couple négatif, ce qui posait des problèmes particuliers au champion du monde lorsqu’il attaquait les virages. Il n’a ainsi remporté que la moitié des courses gagnées la saison précédente et a chuté beaucoup trop souvent, ce qu’il ne faisait pas habituellement. Oui, Marquez a toujours beaucoup chuté, mais généralement lors des essais, en testant les limites. Si Honda avait développé un bon moteur, le championnat aurait pu être épargné de vivre le moment le plus laid de son histoire : Lorenzo et Rossi se battant pour le titre, Rossi accusant Marquez d’essayer de détruire ses chances de titre. Si Marquez n’avait pas Rossi dans sa ligne de mire avant l’explosion du nonuple champion à Sepang, il l’a certainement eu après… D’un autre côté, cela nous a aussi donné cet inoubliable tour de piste du COTA. Nous sommes en qualifications quand la Honda n°93 s’immobilise sur la piste au bout de la ligne droite des stands. Marquez escalade le mur des stands, sprinte jusqu’à son garage, saute sur sa moto de rechange, à deux minutes de la fin de la séance, et prend la pole position au terme d’un tour démoniaque. Magnifique !

Retrouvez l’intégralité de la retrospective des 11 années de Marc Marquez chez Honda dans les pages de Sport Bikes Magazine numéro 139. Actuellement disponible en kiosque et sur notre boutique en ligne.

On marque des points ?

Avatar

Rédigé par Team SB

Bagnaia champion du monde

Interview : Francesco Bagnaia, encore plus fou

MotoGP : Marc Marquez tout ça pour ça ?