dans

Moto3 : la course la plus bizarre de l’histoire ?

GP des Amériques | Course Moto3

Ce GP des Amériques Moto3 restera dans les mémoires. D’une part, car nous avons échappé de peu à un nouveau drame*. D’autre part, car son classement final a été retenu selon des modalités inédites.

Xavier Artigas prend un départ canon depuis la deuxième ligne et vire en tête… Mais le pilote Leopard Honda s’est en fait élancé juste avant l’extinction des feux et écope d’un double « long lap penalty » après avoir mené le premier tour.

L’Espagnol s’exécute dans les deuxième et quatrième tour. Devant, Izan Guevara, Dennis Foggia et Jaume Masia impriment le rythme. Dans le sixième tour, John McPhee signe le meilleur tour en course et se hisse dans le top 3.

Il reste dix tours à couvrir quand, à la sortie du virage n°12, Filipp Salac est victime d’un high-side. Le Tchèque, qui a perdu son gant dans sa chute, reste allongé sur le dos et le drapeau rouge est brandi. Évacué sur civière, le pilote Pruestel GP est conscient. Nous attendons de ses nouvelles. 

Un deuxième départ est donné pour cinq tours.

Guevara plonge en tête dans le premier virage devant Deniz Oncu, McPhee, Foggia et Darryn Binder. Le pilote GASGAS boucle le premier tour en tête… quand un problème mécanique le contraint à l’abandon : son amortisseur arrière a manifestement rendu l’âme.

Nous sommes dans le troisième tour de cette deuxième course quand, dans la longue ligne droite du fond, Oncu se déporte vers la gauche et vient toucher la roue avant de Jeremy Alcoba, qui chute à pleine vitesse.

Sa moto glisse juste derrière lui et sert de tremplin à Andrea Migno, puis à Pedro Acosta. 

Les autre concurrents évitent Alcoba et Migno, qui glissent au milieu de la piste, tandis qu’Acosta est projeté sur le côté et vient heurter la barrière de sécurité. Les trois jeunes hommes se relèvent miraculeusement indemnes… Secoués, mais indemnes.

Une réunion entre la direction de course et les team-managers est alors improvisée pour décider de donner, ou non, un troisième départ ou non. Finalement, pas de nouveau départ : le classement retenu est celui de la course au moment du premier drapeau rouge. Une décision inédite.

Guevara, qui a donc abandonné sur problème mécanique, remporte finalement sa première victoire en Grand Prix, devant Foggia, McPhee, Masia, Oncu, Alcoba, Binder et Acosta. Le français Lorenzo Fellon prend la 16e place.

Acosta conserve les commandes du championnat avec 218 points, 30 points devant Foggia, 50 devant Sergio Garcia (forfait ce dimanche suite à sa chute vendredi en FP1) et 80 devant Romano Fenati.

Mise à jour : les commissaires de la FIM ont jugé Deniz Oncu responsable de la chute de Jeremy Alcoba et l’ont en conséquence suspendu de sa participation aux GP d’Émilie Romagne et d’Algarve. Le pilote et son équipe, Tech 3, n’ont pas fait appel.

* Nous travaillons sur un dossier portant sur le thème ô combien délicat à traiter du danger omniprésent dans les courses Moto3 et WorldSSP300, à paraître dans notre prochain numéro du magazine.


🔎 Tous les résultats sur motogp.com/fr/Results+Statistics

📸 Izan Guevara – © GASGAS

Avatar

Rédigé par Tommy Marin

Depuis 2003, Sport-Bikes Magazine constitue le fil rouge de sa carrière professionnelle. Après avoir mené différentes activités professionnelles, toujours dans le monde de la moto et des loisirs mécaniques, Tommy est devenu rédacteur en chef de ce magazine de référence sur le sport moto depuis 2012, avant d'en passer éditeur en 2019. Entre deux shootings photo, essais, interviews, créations graphiques, montages vidéo etc., il couvre le championnat du monde MotoGP, fait du vélo, de la batterie... et de la moto, évidemment !

Notre newsletter

WorldSBK : Rea domine – Razgatlioglu à terre – Baz pénalisé !

Moto2 : Fernandez intouchable, Gardner à la faute !