dans

MotoGP : Ducati monopolise la première ligne, Martin en tête

GP de Valence | Qualifications

All in ! Jorge Martin, Francesco Bagnaia et Jack Miller ont tout donné pour arracher la dernière pole de la saison. 

Sous un soleil généreux et devant un public déjà nombreux, les pilotes Ducati vont faire le spectacle cet après-midi en Q2.

Miller est le plus rapide à se mettre en action : l’Australien prend les devants dès son deuxième tour lancé, avant d’améliorer son meilleur chrono. 

Quand la meute reprend la piste pour son deuxième run, c’est au tour de Bagnaia de briller, lui aussi en signant coup sur coup le meilleur temps de la séance.

1’30.000 tout rond : c’est le chrono à battre. Le duo Ducati Lenovo Team attaque encore. Trop… Les deux hommes partent au tapis !

Et c’est une autre GP21, celle pilotée par Jorge Martin, qui s’illustre en devenant la seule machine à avoir tourné en 1’29(.936 pour être précis) ce week-end !

« Je savais que je pouvais le faire, souffle l’Espagnol, qui signe la 4e pole position de sa saison de rookie. L’objectif était la première ligne, très importante ici car il est difficile de doubler. 

J’ai fait un bon premier tour, mais je savais que j’avais commis quelques erreurs et que je pouvais améliorer. Même avec le deuxième pneu, ce n’était pas parfait ; je sentais que je patinais beaucoup. J’ai essayé de progresser là où je me sentais à l’aise, j’étais entièrement concentré.

Le rythme n’est pas mauvais ; c’est dommage, car en FP4, nous avons essayé le [pneu arrière] Hard, mais je ne crois pas que ce soit le bon choix pour la course. J’espère que le Medium fonctionnera bien. Mais je crois que nous pouvons nous battre pour un podium. »

Un questionnement auquel Bagnaia répond par l’affirmative : « La première ligne est toujours l’objectif principal, lance l’Italien, qui rate de peu sa sixième pole position d’affilée. Sur ce circuit, j’ai du mal à réussir un tour parfait, je ne sais pas pourquoi. Jorge a fait un meilleur tour que moi, bravo à lui. 

Mais le point positif est mon rythme : j’ai un rythme très, très, très solide, j’en suis très heureux. En FP4, j’ai roulé avec un pneu Medium usé et le rythme était bon. Nous avons fait du bon travail pour la course demain. »

Miller, pour sa part, s’élancera de la première ligne pour la cinquième fois en six GP. « Je voulais une pole pour ce dernier GP de la saison, nous en avons souvent été proches, mais je suis satisfait de nos performances ce week-end jusqu’ici – je me sens bien. »

À en croire le trio de tête, les Ducati sont donc prêtes à imprimer le rythme de la finale 2021 demain. D’autant plus qu’une quatrième GP21 pourrait bien se mêler à la lutte : celle de Johann Zarco, 5e.

« Je suis plutôt satisfait, j’ai réalisé une bonne progression depuis hier, déclare le Français. En FP3, j’ai pris le temps de bien travailler sur mon pilotage et j’ai gagné en feeling. 

En Q2, mon premier run n’était pas terrible ; le deuxième, beaucoup mieux. J’espérais pouvoir améliorer mais on a eu un drapeau jaune. Je suis content de ce 5e temps – et bravo à Martinator, capable de piloter au-dessus de la limite en restant sur ses roues ! »

Pour la troisième course de suite, Quartararo ne figurera pas sur l’une des deux premières lignes. 8e de ces qualifications, le champion 2021 s’interroge : « Je ne suis pas heureux et je souhaite comprendre ce qu’il se passe ; j’avais un mauvais feeling aujourd’hui, j’étais en délicatesse au freinage. 

Je suis à sept dixièmes de mon chrono de l’an passé, c’est incompréhensible. Mon rythme de course en FP4 n’était pas si mal [Fabio a réalisé le 2e temps]. Mais plus ont fait de tours, plus ça va mal – le pneu avant devient du chewing-gum. »

Quand Yamaha souffre, Suzuki reprend du poil de la bête : Joan Mir et Alex Rins encadreront demain Zarco sur la deuxième ligne.

Brad Binder hisse la première KTM au 7e rang ; Takaaki Nakagami, le plus rapide en FP4, la première Honda au 9e.

Valentino Rossi prendra son ultime départ en GP depuis la 10e place sur la grille : une belle performance, qu’il doit en grande partie à son poulain Pecco Bagnaia, qui l’a emmené dans sa roue en FP3 ce matin (aidant le Docteur à accéder directement à la Q2 pour la première fois depuis le GP d’Angleterre) puis en Q2.

Rossi devance un autre disciple de son académie, Franco Morbidelli, et Aleix Espargaro.

Andrea Dovizioso a raté de peu sa première Q2 au guidon de la M1 en terminant 3e de la Q1, derrière les « repêchés » Rins et Binder. Il partira donc du 13e spot sur la grille.

Coup dur pour l’équipe Repsol Honda : déjà privée de Marc Marquez ce week-end, la structure officielle du HRC pourrait n’avoir aucun représentant en piste demain à la suite du terrifiant high-side de Pol Espargaro en FP3. 

« L’impact a été très violent mais heureusement, je n’ai pas de blessure grave et rien ne semble cassé à l’issue des tests que nous avons effectués à l’hôpital, explique l’Espagnol. En ce moment, j’ai beaucoup de douleur au niveau des côtes quand je respire, c’est ce qui me fait le plus mal. 

Je suis très déçu parce que nous avions une bonne vitesse et je me sentais vraiment en confiance. Je suis désolé pour mon équipe. Ce soir, nous allons nous reposer, prendre des analgésiques et nous verrons quelle sera la situation dans la matinée demain. »


Moto2 : Corsi, la résurrection !

Simone Corsi s’apprête à prendre son 302e départ en GP avec le champ libre devant lui. Le pilote MV Agusta, passé par le repêchage en Q1, n’avait plus signé de pole position depuis le GP d’Aragon 2012 !

Celestino Vietti et Augusto Fernandez complètent la première ligne. Raul Fernandez prendra quant à lui le départ de cette course – qu’il doit impérativement remporter pour conserver un mince espoir de titre – depuis le 5e spot sur la grille, après une chute en fin de séance.

Il sera encadré sur la deuxième ligne par Fabio Di Giannantonio et Thomas Luthi : le Suisse, qui dispute à l’instar de Rossi et Danilo Petrucci son dernier Grand Prix, a enfin retrouvé de bonnes sensations sur sa Kalex !

Remy Gardner pointe 8e : l’Australien peut se contenter de terminer 14e pour s’assurer le titre si son coéquipier s’impose. Si Fernandez ne gagne pas, Gardner est sacré quoi qu’il advienne.


Moto3 : première pole pour Acosta, Fellon 6e !

Pedro Acosta affirme son statut de champion 2021 en terminant sa saison de rookie avec une pole position – la première accrochée à son palmarès en GP !

L’Espagnol devance Tatsuki Suzuki et Izan Guevara, tandis qu’Andrea Migno et Filip Salac ferment le top 5.

Lorenzo Fellon, le coéquipier de Suzuki, réussit la plus belle qualification de sa première saison en GP en s’adjugeant le 6e chrono. 

Le Français s’élancera ainsi de la deuxième ligne, au nez de pointures telles Dennis Foggia et Romano Fenati.


🔎 Tous les résultats sur motogp.com/fr/Results+Statistics

📸 Jorge Martin – © FIM / Lukasz Swiderek

Avatar

Rédigé par Tommy Marin

Depuis 2003, Sport-Bikes Magazine constitue le fil rouge de sa carrière professionnelle. Après avoir mené différentes activités professionnelles, toujours dans le monde de la moto et des loisirs mécaniques, Tommy est devenu rédacteur en chef de ce magazine de référence sur le sport moto depuis 2012, avant d'en passer éditeur en 2019. Entre deux shootings photo, essais, interviews, créations graphiques, montages vidéo etc., il couvre le championnat du monde MotoGP, fait du vélo, de la batterie... et de la moto, évidemment !

Notre newsletter

MotoGP : Miller lance la finale

46 523 km plus tard…