dans

MotoGP : Miller devant Zarco sur le mouillé

GP d’Émilie Romagne | Jour 1

Après le GP des Amériques, le paddock MotoGP est de retour sur le Misano World Circuit Marco Simoncelli pour le 16eround de la saison. 

La pluie est au rendez-vous sur la côte adriatique pour cette première journée d’essais libres. 

Sur une piste froide (14°C) et trempée, Johann Zarco écrase ses adversaires en signant le meilleur temps de la FP1 avec 1,417 seconde d’avance sur Marc Marquez.

Il faut néanmoins repartir d’une feuille blanche cet après-midi avec des conditions de piste certes toujours humides, mais légèrement plus rapides, qui vont permettre à l’ensemble du plateau d’améliorer.

Cette fois, Jack Miller relègue le Français, second de cette FP2, à 0,927 seconde ! Les deux Ducati devancent une autre machine italienne : l’Aprilia d’Aleix Espargaro, ultime pilote dans la seconde de l’Australien.

Fabio Quartararo s’avoue pour l’instant en difficulté sur le mouillé (notamment, quand la piste a commencé à sécher) : le leader du championnat, 18e de la FP1, clôt la FP2 (et donc, la journée) au 16e rang – et premier pilote Yamaha.

S’il n’améliore pas demain matin en FP3 (sachant que la pluie pourrait de nouveau être au rendez-vous), Quartararo devra passer par le repêchage en Q1 pour viser une place parmi les 12 premiers sur la grille de départ.

Son adversaire pour le titre Pecco Bagnaia pointait quant à lui 6e (malgré une chute, heureusement sans conséquence) ce matin avant de s’assurer le 8e chrono en FP2. Il bénéficie ainsi pour l’instant d’un accès direct en Q2.

Quelques pilotes n’ayant rien à perdre au championnat ont profité de ces conditions délicates pour tirer leur épingle du jeu : Iker Lecuona et Miguel Oliveira hissent leurs KTM dans le top 5 provisoire, devant la Ducati de Luca Marini et l’Aprilia du wild-card Lorenzo Savadori.

Danilo Petrucci et Jorge Martin complètent le top 10. Joan Mir, qui peut encore viser le titre de vice-champion mais doit aussi défendre sa 3e place au championnat face à Miller et Zarco, doit pour l’instant passer par la Q1, tout comme ses poursuivants Enea Bastianini, Alex et Marc Marquez ou encore son coéquipier chez Suzuki, Alex Rins.

Rendez-vous à domicile pour l’instant délicat pour Franco Morbidelli (20e), Valentino Rossi (22e) et son coéquipier Andrea Dovizioso (24e et dernier). Maverick Vinales pointe quant à lui 21e sur son Aprilia.


Moto2 : Augusto Fernandez prend les commandes

Les pilotes de la catégorie Moto2 ont profité d’une éclaircie et d’une piste séchante cet après-midi pour largement améliorer leurs chronos de la FP1.

Augusto Fernandez hisse sa Kalex du Elf Marc VDS Racing Team tout en haut de la feuille des temps, avec une avance de 0,076 seconde sur le leader du championnat Remy Gardner.

Viennent ensuite les coéquipiers de l’équipe Petronas Sprinta Racing, Xavi Vierge et Jake Dixon, tandis que Celestino Vietti complète le top 5.

Le challenger pour le titre et coéquipier de Gardner, Raul Fernandez, pointe pour l’instant 8e derrière Sam Lowes et Ai Ogura.


Moto3 : Andrea Migno conserve l’avantage

Malgré une petite chute en fin de séance, Andrea Migno réalise le meilleur chrono lors de la FP1 ce matin, devant son coéquipier du Rivacold Snipers Team, Alberto Surra.

Cet après-midi et dans des conditions toujours humides, aucun des deux pilotes ne parvient à améliorer. Le leader du championnat Pedro Acosta, le plus rapide de la FP2, intercale sa KTM entre les deux Honda au classement confondu, tandis que le pilote Red Bull KTM Tech 3 Ayumu Sasaki se hisse au 4e rang.

Filip Salac et Niccolo Antonelli pointent pour l’instant 5e et 6e devant le wild-card indonésien Mario Aji, très véloce ce matin mais victime d’une chute cet après-midi.

Le Français Lorenzo Fellon termine cette première journée au 16e rang.


🔎 Tous les résultats sur motogp.com/fr/Results+Statistics

📸 Jack Miller – © Ducati Corse

Avatar

Rédigé par Tommy Marin

Depuis 2003, Sport-Bikes Magazine constitue le fil rouge de sa carrière professionnelle. Après avoir mené différentes activités professionnelles, toujours dans le monde de la moto et des loisirs mécaniques, Tommy est devenu rédacteur en chef de ce magazine de référence sur le sport moto depuis 2012, avant d'en passer éditeur en 2019. Entre deux shootings photo, essais, interviews, créations graphiques, montages vidéo etc., il couvre le championnat du monde MotoGP, fait du vélo, de la batterie... et de la moto, évidemment !

Notre newsletter

WorldSBK : Loris Baz de retour en 2022 avec BMW

MotoGP : la pole pour Bagnaia, Quartararo 15e sur la grille