dans

Nicolo Bulega remet ça

Nicolo Bulega a été le plus rapide pour les tests de Barcelone. La victoire ce week-end pour l'officiel Ducati ?

Nicolo Bulega le pilote officiel Ducati a repris sa marche en avant ors des tests Superbike sur le circuit de Barcelone. Auteur d’un chrono plus rapide que le record de la piste, l’Italien s’affirme de plus en plus sur l’échiquier du mondial Superbike.

Nicolo Bulega sous le record de la piste

Nicolo Bulega, l’officiel Ducati n’en finit pas de surprendre. Après ses débuts en fanfare en Australie, l’Italien s’est montré le plus rapide lors des tests de Barcelone, record officieux de la piste en prime.

Réunis pour deux jours de tests avant le deuxième rendez vous de la saison, les pilotes du championnat du monde Superbike ont écumé le circuit de Barcelone avec notamment de nouvelles références pneumatiques apportés par le manufacturier unique du championnat Pirelli. Et au terme de ces deux journées d’essais c’est encore une fois Nicolo Bulega qui s’est montré le plus rapide. L’officiel Ducati établissant même un nouveau record de la piste qui demeure pour l’heure officieux. Avec un chrono de 1’40’’172, Bulega s’est montré plus rapide de 24 millièmes par rapport au chrono de référence établi par Alvaro Bautista l’an passé lors de la séance de Superpôle. Un Alavaro Bautista qui commence sérieusement à « s’agacer » des performances de son coéquipier car le double champion du monde a voulu réagir dans les ultimes minutes de la séance pour finalement finir à terre, heureusement sans gravité.

Toprak Razgatlioglu dans le ton

Toprak Razgatlioglu a encore affolé le chrono a Barcelone, comme en Australie. Mais pour le Turc les essais c’est une chose la course une autre. L’objectif à Barcelone sera la première marche du podium.

Bulega aux avants postes a également retrouvé dans son sillage le même pilote que lors des tests en Australie à savoir l’officiel BMW Toprak Razgatlioglu. S’il avoue devoir encore trouver quelques réglages pour disposer d’un frein moteur à sa convenance, le pilote Turc annonce la couleur pour le week-end à venir. Après un premier rendez vous en demie teinte, notamment en raison d’une casse moteur, Toprak, veut à tout prix s’imposer pour sceller sa nouvelle collaboration avec BMW. On l’attendait en Australie après ses chronos des essais, le rendez vous a été raté. Est-ce que Barcelone sera cette fois la bonne ? Il y a des chances car la BMW y est particulièrement à l’aise, profitant notamment de son moteur et de la configuration du tracé avec ses deux grandes lignes droites. Reste toutefois au Turc et son équipe à solutionner les problèmes de grip de la piste espagnole mais Toprak n’est pas le seul dans ce cas.

Alex Lowes répond présent

Alex Lowes, leader surprise, avouons le après l’Australie a réussi deux bons jours de tests à Barcelone. L’Anglais travaille sur son rythme de course et il semble confiant pour ce week-end.

Vainqueur de la course sprint et de la seconde manche en Australie et désormais leader du championnat Alex Lowes et sa Kawasaki en ont aussi découvert les limites avec pas mmins de trois chutes à son actif. Pour autant le britannique ne s’inquiète pas plus que cela et assure qu’il est bien plus performant dans ces conditions que l’an passé. Focalisé sur son rythme de course, le Britannique a il est vrai réalisé une très belle simulation de course avec des chronos constants certes mais également performants. Pour autant cela ne garantit absolument rien au leader du championnat qui le reconnait sans détour. « Tant que nous ne serons pas en situation de course nous ne saurons pas où nous en sommes. Mais je suis confiant car je n’ai jamais été aussi rapide ici. »

Jonathan Rea retrouve le sourire

Jonathan Rea, après une ouverture cauchemardesque en Australie, se doit de réagir. Visiblement les choses s’améliorent pour l’officiel Yamaha. De là à jouer la victoire dès ce week-end….

Après un premier rendez vous totalement cauchemardesque, le nouvel officiel Yamaha attendait avec impatience ces essais de Barcelone. Totalement perdu en Australie incapable de trouver le moindre feeling avec sa nouvelle monture, le multiple champion du monde de la discipline avait perdu toute confiance. Visiblement en Catalogne les choses se sont nettement améliorées sans pour autant lui permettre de retrouver le haut de la hiérarchie. 5e au cumul des deux journées, le Nord Irlandais affichait un sourire de circonstance mais ne se voilait pas la face. Se battre pour la victoire ici à Barceone, ça me semble prématuré en revanche je pense que le podium est un objectif réaliste. Pour Rea, la priorité sera aussi et surtout d’ouvrir son compteur de points au championnat car en Australie il avait tout simplement fait choux blanc sur les trois courses. Une première depuis qu’il est pilote officiel.

Iannone et Petrucci en embuscade

Andrea Iannone comme Danilo Petrucci ont démontré lors des tests de Barcelone qu’il faudrait compter avec eux sur ce deuxième rendez vous de la saison. Voilà qui promet.

Mais attention. Pour Rea la menace ne s’appelle pas que Bulega ou Razgatlioglu. Non l’officiel Yamaha devra aussi composer avec on ancien coéquipier Alex Lowes mais surtout avec Andrea Iannone et Danilo Petrucci très en forme à Barcelone. Dans la dynamique de Philip Island les deux pilotes satellites Ducati ne cachent pas leurs ambitions. Si la peformance de Petrucci était souhaitable après une année d’apprentissage celle de Iannone après 4 ans d’absence en compétition a été très impressionnante. L’un comme l’autre sont monté sur le podium des courses australiennes et n’ont certainement pas d’autre envie que de récidiver en Espagne.

Voilà en tout cas tous les ingrédients d’un week-end qui s’annonce explosif à plus d’un titre.   

On marque des points ?

Avatar

Rédigé par Eric Célis

Sport Bikes n°140

Sport Bikes 140 : tout ce que vous devez savoir

Affiche 24 Heures Moto 2024

Rendez-vous au Mans !